Fusillade de Liège: le policier touché à la tête se bat toujours pour survivre

Le jeune policier victime d’un tir à bout portant était toujours entre la vie et la mort aux soins intensifs en début de soirée.
Le jeune policier victime d’un tir à bout portant était toujours entre la vie et la mort aux soins intensifs en début de soirée. - BELGA.

Ce devait être une journée comme les autres, une intervention banale, et c’est ce qui marque sans doute plus encore les collègues de Maxime Pans, au sein de la zone de police de Liège. Ce lundi matin, ce père de famille nombreuse âgé de 33 ans a embrassé ses jeunes fils et son épouse avant de prendre son service, au 101, à 7 heures. Une heure vingt plus tard, il était appelé rue de Visé, à Jupille, à quelques mètres de la brasserie Jupiler. Un quartier tranquille, où les incidents ne sont pas légion, a relevé Christian Beaupère, chef de corps de la police de Liège, lors du point presse qu’il a mis sur pied ce lundi après-midi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct