CEB: ce qui va changer avec le nouveau gouvernement

Photo: Sylvain Piraux
Photo: Sylvain Piraux

Le caractère certificatif, ou non, du CEB, avait enflammé les derniers débats parlementaires de la législature. Alors qu’à gauche certains se seraient volontiers accommodés d’une formule plus souple, indicative plus que certificative, le CEB sort finalement renforcé : il reste obligatoire pour tous, sous forme d’épreuve externe dont la réussite est indispensable pour obtenir le certificat d’études de base.

Le gouvernement précise au passage qu’il renforcera le niveau d’exigence de cette examen et l’adaptera évidemment aux nouveaux référentiels. L’essentiel ici est de « s’assurer que l’épreuve du CEB permet d’évaluer correctement les acquis attendus des élèves en fin de sixième année de l’enseignement primaire et dans l’objectif de poursuivre avec fruit leur parcours scolaire ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct