Lettre du Brexit: non, Boris Johnson n’est pas un «dictateur fantoche»

Lettre du Brexit: non, Boris Johnson n’est pas un «dictateur fantoche»
Reuters.

La Chambre des Communes est suspendue jusqu’au 14 octobre, quand le traditionnel discours du Trône doit détailler les grandes lignes de la politique gouvernementale pour la session en cours. La loi qui oblige le Premier ministre à reporter le Brexit si aucun accord n’est trouvé avec l’Union européenne d’ici au 31 octobre a reçu l’assentiment royal. La tenue d’élections anticipées que réclamait l’équipe au pouvoir n’a pas obtenu les deux tiers des suffrages exigés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct