Fourmi offre une gentille parenthèse pour se réenchanter

<span>Fourmi</span> offre une gentille parenthèse pour se réenchanter

Surdoué en foot, Théo, 12 ans, est l’espoir de son père, un type à la dérive car complètement désabusé par les coups durs de la vie. Quand le recruteur d’un grand club de foot anglais débarque dans le club local, tous les espoirs sont permis. Mais quand Théo apprend qu’il n’est pas retenu à cause de sa petite taille, il ment à son père et son mensonge va rapidement le dépasser…

Julien Rappeneau relie son film à l’air du temps et ce monde hyper-connecté où tout va vite, est désincarné, anonyme mais il offre aussi une gentille parenthèse pour se réenchanter. C’est fait avec sincérité, modestie, tendresse, bienveillance.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct