Départ de Dominique Leroy: des actions spontanées du personnel, les syndicats réclament un médiateur social

Départ de Dominique Leroy: des actions spontanées du personnel, les syndicats réclament un médiateur social
Photo News

Plusieurs actions spontanées ont été menées mardi matin par le personnel de l’opérateur télécom Proximus, principalement en Wallonie. Selon les syndicats, des membres du personnel se sont croisés les bras à Mons, Namur, Saint-Vith et Libramont, mais aussi à Bruxelles et à Bruges. Aucun appel n’avait été lancé par les organisations syndicales, qui couvrent toutefois ces mouvements. « Nous réclamons une concertation sociale et avons demandé la nomination d’un médiateur social. Étrangement, on nous a indiqué que nous ne recevrions pas de réponse avant mercredi », indique Ben Coremans (CSC-Transcom).

Les syndicats étaient assis autour de la table avec la direction tant lundi que mardi matin. Le conseil d’administration de Proximus a confirmé que la CEO Dominique Leroy, qui a annoncé son départ vers l’opérateur néerlandais KPN, resterait bien en poste jusqu’au 1er décembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct