Le nouveau gouvernement wallon veut une taxation du kérosène des avions et la relance des trains de nuit

Conférence de presse des négociateurs wallons présentant l’accord de gouvernement wallon et de la Communauté Française
Conférence de presse des négociateurs wallons présentant l’accord de gouvernement wallon et de la Communauté Française - Photo News

La Wallonie défendra au niveau européen la mise en place d’une taxation du kérosène, la relance des trains de nuit et, plus globalement, le développement du réseau ferroviaire européen, est-il indiqué dans la déclaration de politique régionale de la coalition PS-MR-Ecolo. Le nouvel exécutif souhaite par ailleurs faire de Liège et de Charleroi des aéroports zéro carbone au niveau de l’infrastructure à l’horizon 2030.

« Viviers d’emploi importants » et « pôles de développement majeurs dans la dynamique d’amplification de l’économie wallonne », les deux aéroports seront ainsi soutenus dans leur volonté d’être neutres en carbone au niveau de l’infrastructure à l’horizon 2030. Liège Airport a d’ailleurs déjà lancé un plan en ce sens il y a quelques semaines.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct