La lettre d’Ivan De Vadder: «Un caillou dans la chaussure de la N-VA»

Kristof Calvo et Elke Van den Brandt.
Kristof Calvo et Elke Van den Brandt. - Belga.

La N-VA, en période de campagne, a toujours besoin d’un ennemi auquel s’opposer. » La confession d’un proche de la N-VA n’a peut-être pas révélé de grosse surprise, mais a quand même donné des éléments de compréhension de l’approche des nationalistes au cours de la précédente campagne électorale. « Malheureusement, quand le PS a refusé de se mettre dans ce rôle, contrairement à la campagne de 2014, la N-VA a dû trouver un nouvel adversaire pour la campagne de 2019 : les écologistes ». C’est la raison pour laquelle Groen, et surtout le chef de groupe parlementaire à la Chambre, Kristof Calvo, furent choisis comme la brebis galeuse de la N-VA. Le parti lança l’idée que Kristof Calvo pourrait « accéder au 16 » (NDLR : 16, rue de la Loi) comme Premier ministre flamand d’un gouvernement composé de partis de gauche (dominés par les socialistes et les écologistes francophones).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct