Enodia (ex-Publifin) cherche à reprendre la main sur sa filiale Nethys

Muriel Targnion, présidente d’Enodia
: «
Il n’y a aucune tension entre Enodia et Nethys
».
Muriel Targnion, présidente d’Enodia : « Il n’y a aucune tension entre Enodia et Nethys ». - Michel Tonneau.

Il n’y a finalement pas eu de grandes révolutions lors du conseil d’administration qui s’est tenu mercredi à Liège, chez Enodia (ex-Publifin). Un point ajouté en dernière minute à l’ordre du jour laissait présager qu’Enodia voulait se donner les moyens d’un contrôle beaucoup plus strict sur la vente des actifs concurrentiels de Nethys, l’une de ses filiales, toujours dirigée par Stéphane Moreau. Une certaine forme de contrôle a bien été décidée, à l’unanimité des administrateurs. Mais il risque cependant de paraître bien timide à ceux qui, ces dernières semaines, avaient réclamé plus de transparence.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct