La «silver economy» suscite des appétits

85% de la population émet le souhait de vieillir à la maison: toute une économie en découle.
85% de la population émet le souhait de vieillir à la maison: toute une économie en découle.

Dans l’absolu, la création d’une zone d’activité économique de 13 hectares en périphérie d’une des grandes villes wallonnes – en l’occurrence Namur – pourrait presque passer inaperçue. Sauf qu’ici, Care-Ys, tel est son petit nom, affiche une particularité bien dans l’air du temps. Elle sera totalement dédiée à la « silver economy », entendez l’économie des seniors. Dans un contexte où l’espérance de vie ne cesse de grimper, le secteur est en plein essor. « Le vieillissement de la population est un marché stratégique car il touche directement à la transformation de la société : les plus de 65 ans représenteront plus de 20 % de la population en 2030 », commente le Bureau économique de la Province de Namur (BEP), l’intercommunale qui porte ce projet depuis plus de cinq ans, qui mène une politique de parc d’activités thématiques et qui a identifié le domaine de la silver economy comme très porteur. « On assiste à une évolution des biens et services qui découlent de cette mutation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct