La Belgique a réalisé des progrès limités contre la corruption, selon un rapport

Au vu des progrès réalisés, ce groupe considère désormais que le niveau de conformité de la Belgique avec les recommandations n’est plus «globalement insuffisant».
Au vu des progrès réalisés, ce groupe considère désormais que le niveau de conformité de la Belgique avec les recommandations n’est plus «globalement insuffisant». - Belga.

Le groupe de travail anticorruption du Conseil de l’Europe (Greco) estime que la Belgique a réalisé « certains progrès » en matière de prévention de la corruption des parlementaires, juges et procureurs, indique-t-il dans un rapport publié mercredi.

L’objectif du Greco est de détecter d’éventuelles lacunes dans les textes nationaux concernant la lutte contre la corruption et de donner des conseils sur la manière de réformer la législation, les institutions et la pratique pour mieux éviter et combattre ce fléau.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct