Coalition en Wallonie et en Fédération: la RTBF va devoir apprendre à vivre avec moins de pub

Jean-Marc Nollet
: «
dépolluer l’antenne
».
Jean-Marc Nollet : « dépolluer l’antenne ». - belga

La « dépollution de l’antenne ». C’est la formule utilisée par l’Ecolo Jean-Marc Nollet sur La Première pour vanter une des mesures phares de la déclaration gouvernementale de la Fédération Wallonie-Bruxelles : la réduction du volume de publicités sur la RTBF. C’était l’un des chevaux de bataille du parti écologiste dans les négociations. Si c’est une bonne nouvelle pour les usagers, elle l’est nettement moins pour le service public qui tire une part importante de son financement de la communication commerciale. En 2018, celle-ci lui a rapporté quelque 70 millions d’euros, soit pratiquement un cinquième (19,1 %) de ses recettes totales.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct