Exportations d’armes: la Région wallonne assignée en justice par deux ONG

Les armes envoyées vers l’Arabie Saoudite servent dans le conflit au Yémen, considéré par l’ONU comme «
 la pire crise humanitaire de la planète
».
Les armes envoyées vers l’Arabie Saoudite servent dans le conflit au Yémen, considéré par l’ONU comme « la pire crise humanitaire de la planète ». - Photo News

Il faut un contrôle démocratique et efficace sur les exportations d’armes », assène l’avocat Vincent Letellier. Comment la société civile pourrait-elle contester des licences d’exportation d’armement si, en appelant à la rescousse le secret des affaires et la protection de ses relations internationales, la Région wallonne refuse de divulguer le nombre de licences accordées, leur nature, leurs bénéficiaires… ? Une opacité à laquelle entendent mettre fin la Coordination nationale d’action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) et la Ligue des Droits humains : représentées par Vincent Letellier, elles ont assigné le gouvernement de la Région wallonne en référé devant le tribunal de première instance de Namur. Le Soir et Knack ont obtenu copie de cette citation en justice, l’audience d’introduction aura lieu le 17 septembre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct