Une diversification qui porte ses fruits

Les Berges de l’Argentine.
Les Berges de l’Argentine. - D.R.

Un résultat net consolidé de 6,3 millions d’euros pour 27 projets et 1,2 million de mètres carrés en développement. Le bateau Atenor continue de se laisser porter par la grand-voile comme en témoignent les résultats enregistrés durant les six premiers mois de l’année qui viennent d’être publiés.

Plus que tout, Stéphan Sonneville, le patron, a tenu à mettre l’accent sur la diversification des avoirs de sa société plutôt que sur l’endettement net qui s’élève à 415 millions. « On peut donner l’impression que nous sommes davantage endettés que nos concurrents mais notre diversification nous met à l’abri », a-t-il insisté à ce sujet. « Même un crash financier ne nous rendrait pas vulnérable. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct