Quatre scénarios au fédéral, toujours aussi compliqués les uns que les autres

Les informateurs évaluent désormais leurs chances de réussite à 7/10.
Les informateurs évaluent désormais leurs chances de réussite à 7/10. - Belga

La situation est complexe, et tout le monde le souligne. Mais, à y regarder de près, il n’y a pas trente-six solutions. Il y a en a quatre. Le problème, on le lira, c’est qu’aucune n’est satisfaisante. On dira même plus : aucune n’est… possible. En tout cas, dans l’état actuel des choses et de l’état d’esprit au nord comme au sud du pays. Un gouvernement sans la N-VA ? Le Flandre vous tombe dessus. Un gouvernement avec la N-VA ? Demandez aux socialistes et aux écologistes.

Une négociation institutionnelle pour s’adapter à l’impact du vote nationaliste-séparatiste au nord ? Les francophones seraient mal inspirés… Le retour aux urnes ? C’est courir un risque majeur, celui de voir les radicaux se radicaliser davantage.

La puissance du vote en Flandre en faveur de la droite nationaliste et de l’extrême droite est proprement ingérable à l’échelon fédéral, considérant l’expression politique d’une tout autre nature au sud du pays.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct