Autriche: l’idée louable (mais bancale) pour combattre les identitaires

Martin Sellner, tête d’affiche des identitaires européens, a reçu de l’argent du terroriste de Christchurch.
Martin Sellner, tête d’affiche des identitaires européens, a reçu de l’argent du terroriste de Christchurch. - Facebook Martin Sellner

Tout commence par un vent de scandale en provenance de l’extrême droite. Alors que l’Autriche organise des élections législatives anticipées à la fin du mois de septembre, une élue FPÖ (parti d’extrême droite) du nom d’Ursula Stenzel a la bonne idée de participer le week-end dernier à un défilé organisé par une association liée aux identitaires. Et de prononcer un discours.

Nouveau coup dur pour le parti d’extrême droite, à peine sorti du marasme provoqué par la chute du vice-chancelier Heinz-Christian Strache, qui veut à tout prix se refaire une santé pour prouver au parti conservateur (le favori ÖVP) qu’il est apte à gouverner à nouveau.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct