Tunisie: «Nous sommes dans le flou, mais on a encore de l’espoir»

Les partisans de Nabil Karoui se sont mobilisés pour mener la campagne de leur candidat emprisonné.
Les partisans de Nabil Karoui se sont mobilisés pour mener la campagne de leur candidat emprisonné. - AFP.

Reportage

Inutile de s’éloigner beaucoup de Tunis pour se sentir loin de l’Etat. De l’autoroute en direction du nord et de Bizerte, quelques kilomètres avant un immense centre commercial avec son nouveau complexe de cinéma multisalles, on remarque à peine la localité de Nahli, construite en contrebas aux confins du Grand Tunis. Tout petit village agricole à l’origine, où un grand bâtiment colonial abrite encore un pressoir, il s’est agrandi avec l’exode rural et quasiment plus personne n’y travaille la terre à présent.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct