Accord de gouvernement wallon: l’ambition climatique a occulté l’urgence démographique, selon Maxime Prévot (CDH)

Maxime Prevot (CDH)
Maxime Prevot (CDH) - Belga

Maxime Prévot, président du CDH était l’invité de jeudi en prime sur la RTBF. Il a répété ne pas regretter avoir choisi de se retrouver dans l’opposition. « J’aurais préféré avoir plus de soutien dans les urnes en mai dernier », mais il respecte le choix des électeurs.

Le prochain gouvernement laisse filer la dette wallonne jusqu’en 2024, la reportant donc à nouveau. Il faut investir en Wallonie, mais « il faut savoir quel type d’investissement faire et éviter le décrochage budgétaire. On ne peut tout le temps dire que des économies doivent être réalisées pour pouvoir retrouver un profil budgétaire qui tienne la route et en même temps ouvrir à tout va les robinets », a déclaré Maxime Prévot à la RTBF, souhaitant malgré tout la réussite au gouvernement qui se met en place cette semaine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct