Les poches des Livres du Soir

Richard Powers.
Richard Powers. - Joan Maloof.

L’arbre monde****

Richard Powers

Les 170 premières pages donnent l’impression d’un gentil roman choral, brassant une demi-douzaine de personnages liés à divers arbres. Soudain, un Xe personnage découvre que tous ces arbres communiquent chimiquement, par leurs racines, et ce roman s’allume. Notre regard n’était pas à bonne hauteur, l’action se passe bien au-dessus des hommes, à hauteur de cimes, à profondeur de racines et de siècles. L’enjeu de cette Overstory (titre original) passe trop souvent par-dessus la tête des hommes, et pourtant… Vrai, les personnages ont un peu la froideur du bois, mais quel feu. A lire en poche, pour massacrer le moins d’arbres possible.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Serge Chauvin, 10/18, 828 p., 9,1 €

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct