Didier Reynders dément les accusations de corruption et blanchiment à son encontre

Didier Reynders dément les accusations de corruption et blanchiment à son encontre
AFP

Le vice-Premier ministre MR Didier Reynders a affirmé samedi ne pas avoir connaissance d’une enquête judiciaire préliminaire ouverte à son encontre à la suite d’allégations de corruption et de blanchiment portées par un ex-agent de la Sûreté de l’Etat.

Corruption, blanchiment: le parquet ouvre une enquête sur Didier Reynders

«Je n’ai pas connaissance (d’une telle enquête), je ne suis absolument pas au courant d’une enquête», a-t-il affirmé à l’agence Belga.

Didier Reynders, actuel ministre des Affaires étrangères et de la Défense, a ajouté avoir demandé à son avocat de prendre contact avec le parquet et de «défendre ses droits». Il a aussi chargé son avocat de «démentir les allégations qui sont diffusées» par les journaux L’Echo et De Tijd.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct