Jean-Claude Juncker: «A la Côte belge, je parle allemand car ils n’acceptent plus les francophones»

Jean-Claude Juncker: «A la Côte belge, je parle allemand car ils n’acceptent plus les francophones»
Thierry Du Bois

Le président sortant de la Commission européenne, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, évoque sa tristesse, samedi dans L’Echo, face à ce qu’il considère comme une baisse de la tolérance à l’égard des francophones à la Côte belge.

► Infographie | Le Vlaams Belang et la N-VA obtiennent la majorité flamande à la Chambre

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct