Les recteurs de l’ULB et la VUB au «Soir»: «On est en train de laisser couler les universités»

Le recteur Yvon Englert (ULB) et la rectrice Caroline Pauwels (VUB) regrettent que la nouvelle déclaration est marquée par la misère de l’austérité.
Le recteur Yvon Englert (ULB) et la rectrice Caroline Pauwels (VUB) regrettent que la nouvelle déclaration est marquée par la misère de l’austérité. - Dominique Duchesnes.

Cinquante ans que l’homme a marché sur la lune… Cinquante ans que Merckx a remporté son premier Tour de France… Cinquante ans aussi que le monde politique s’est accordé sur la scission de l’Université libre de Bruxelles en une institution francophone (ULB) et une institution néerlandophone (la VUB, pour Vrije Universiteit Brussel). Le tout alors que l’Université catholique de Louvain avait fait de même quelques mois plus tôt. Cinquante ans après, d’aucuns à l’ULB et à la VUB rêvent de rembobiner le fil de l’histoire. On en est loin évidemment. Ce qui n’empêche pas les deux universités de multiplier les collaborations. Et d’organiser, vendredi prochain, une rentrée académique commune en présence du Roi. Tout un symbole…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct