Parti, fédérations, sections: le PS change tous ses présidents

Elio Di Rupo cédera la présidence du PS à Paul Magnette (à gauche) en octobre.
Elio Di Rupo cédera la présidence du PS à Paul Magnette (à gauche) en octobre. - belga

Analyse

Nous l’écrivions samedi, il a clarifié sur le plateau de L’Invité (RTL-TVi) dimanche : Elio Di Rupo, qui se voue à la direction du gouvernement wallon, quittera la présidence du PS en octobre. Il cédera le témoin à Paul Magnette, candidat publiquement depuis un temps déjà, à l’issue d’une élection interne sans suspense (sauf l’un(e) ou l’autre candidature de témoignage face au Carolo), mais qui ne déménage pas moins.

Car le week-end des 19 et 20 octobre, vraisemblablement les deux jours au cours desquels les affiliés seront appelés aux urnes, il s’agira non seulement de renouveler la présidence du PS, mais aussi, dans le même temps, les présidences de quelque 500 sections locales du parti, ainsi que les présidences des 14 fédérations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct