Le paradoxe Ryota Morioka à Charleroi

@Belga
@Belga

«  Charleroi n’a pas encore retrouvé le Ryota Morioka de Waasland/Beveren. » Cette phrase, on peut l’entendre régulièrement du côté du boulevard Zoé Drion ces derniers temps. Supporters ou membres du club, tous ont parfois le sentiment que le numéro 44 du Sporting de Charleroi ne tourne pas encore à plein régime en ce début d’exercice, voire qu’il a un impact négatif sur le jeu zébré pour les plus virulents d’entre eux. Au point que les fans sambriens voyaient d’un mauvais œil le fait que Mehdi Bayat ne recrute pas un concurrent direct au Japonais lors des dernières heures du récent mercato estival afin de le mettre un peu sous pression. Une concurrence de toute façon présente vu les nombreux profils offensifs capables d’évoluer derrière l’attaquant de points au Sporting.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct