édito

Stéphane Moreau se permet tout. Qui va (enfin) l’arrêter?

Stéphane Moreau se permet tout. Qui va (enfin) l’arrêter?

Ce week-end, Le Soir révélait qu’une offre liante pour le rachat de Voo, filiale de Nethys, avait été signée par un fonds américain peu avant le 24 mai. Aujourd’hui, nous révélons qu’un autre deal liant a été conclu le 21 mai : il concerne la vente de Win, autre filiale de Nethys, à Ardentia Tech, une société créée par François Fornieri et dont le gestionnaire est Stéphane Moreau. Le tout sans que l’actionnaire public (les communes) en ait été informé, ait donné son blanc-seing et puisse dénouer juridiquement ces transactions. Si vous ajoutez que dans cette affaire, Stéphane Moreau et François Fornieri, respectivement patron et administrateur (indépendant ?) de Nethys, rachètent d’une main ce qu’ils vendent de l’autre, il y a de quoi s’interroger sur un potentiel détournement de biens publics à usage privé. Façon oligarque russe, osent certains.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct