Faut-il craindre les «supermissiles» de Vladimir Poutine?

Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019.
Des missiles balistiques intercontinentaux RS-24 défilent sur la Place Rouge, à Moscou, le 7 mai 2019. - Reuters

Le président russe a annoncé l’an dernier le développement d’une panoplie de missiles de nouvelle génération, présentés comme invulnérables. Leurre ou réalité ? Les experts s’interrogent sur la nature de ces programmes qui pourraient traduire, estiment-ils, la volonté de la Russie de se présenter en position de force si le dialogue stratégique avec les Etats-Unis, aujourd’hui au plus bas, devait reprendre.

Quel est le contexte stratégique ?

L’architecture de sécurité bâtie au sortir de la guerre froide commence à ressembler à un champ de ruines. La maîtrise des armements (arms control), qui reposait sur une série d’accords, est en plein délitement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct