Grand format - Ligue des champions: un cercle fermé à la conquête du monde

Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG lors d’une soirée de Ligue des champions
: depuis l’arrivée des Qataris en 2011, le Paris Saint Germain est passé dans une nouvelle galaxie, gonflé au pétrodollar.
Nasser al-Khelaïfi, le président du PSG lors d’une soirée de Ligue des champions : depuis l’arrivée des Qataris en 2011, le Paris Saint Germain est passé dans une nouvelle galaxie, gonflé au pétrodollar. - Maxppp.

Enquête

La Ligue des champions reprend ce mardi alors que la défunte édition fut un véritable plaidoyer pour le football. Par ses retournements de situation et la renaissance de ses légendes (l’Ajax et Liverpool). Pourtant, depuis quelques années, les grands clubs ont mis le grappin dessus et la victoire ne semble promise qu’à une poignée d’entre eux. Derrière la douce incertitude du sport et les exploits que cela peut générer se cache une stratégie de domination implacable, qui ne se limite plus au terreau local mais vise une mainmise mondiale. Les grands clubs sont devenus des marques et les supporters des clients. Plongée dans la politique et le fonctionnement de ces géants entre Paris, Londres, Manchester et Barcelone notamment.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct