Double infanticide: les premières explications d’Eddy Michel, qui «tente de mettre des mots»

Eddy Michel a lu quelques mots
: «
Il n’est pas facile d’expliquer l’inexplicable, l’horrible, l’inexcusable, l’irrécupérable. Je ne veux pas encore choquer plus par mes paroles.
» © Belga.
Eddy Michel a lu quelques mots : « Il n’est pas facile d’expliquer l’inexplicable, l’horrible, l’inexcusable, l’irrécupérable. Je ne veux pas encore choquer plus par mes paroles. » © Belga.

Eddy Michel, 39 ans, professeur de gym dans l’enseignement spécialisé à Amay jusqu’au moment des faits, ressemble à Monsieur-tout-le-monde, en chemise blanche, jeans et veston. D’apparence, pendant douze ans, il a formé avec la mère de ses enfants, professeure de langues, un petit couple idéal : Madeleine et lui s’étaient rencontrés à un bal de village, en 2005, quand ils étaient encore étudiants, et ils avaient eu deux adorables enfants, Jules, en 2010, et Timothé en 2013. Ils avaient acquis une maison coquette sur les hauteurs de Liège, un an avant la naissance de leur premier enfant. C’est là qu’a eu lieu le drame, le 30 septembre 2017.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct