Énergie: moins de certificats verts pour les futurs propriétaires de panneaux photovoltaïques bruxellois

Le ministre de l’Energie, Alain Maron (Ecolo), entend rendre cette décision automatique «
pour garantir la stabilité du sytème
».
Le ministre de l’Energie, Alain Maron (Ecolo), entend rendre cette décision automatique « pour garantir la stabilité du sytème ». - PIERRE-YVES THIENPONT

Le système de soutien bruxellois aux énergies renouvelables est-il trop généreux en certificats verts ? C’est l’avis du régulateur régional du marché de l’énergie (Brugel), qui analyse chaque année les conditions de marché (prix des panneaux photovoltaïques, prix de l’électricité…) et qui est chargé de proposer dans la foulée une adaptation des coefficients d’octroi des certificats verts aux propriétaires (privés ou entreprises) qui installent des panneaux sur leur toit. L’objectif poursuivi à l’origine par le législateur bruxellois, et qui reste celui du nouveau gouvernement régional, est clair : assurer à ces derniers un retour sur investissement en sept ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct