Grand Baromètre: les Belges disent non à une coalition PS-N-VA et non à de nouvelles élections

Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.
Au vu des résultats de notre sondage, l’optimisme sans faille des informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte est difficile à expliquer... © Photo News.

Plus de trois mois après les élections de 26 mai, un chat n’y retrouverait pas ses jeunes. Et les Belges non plus, si l’on en croit notre Grand Baromètre Le Soir-RTL-TVI-Ipsos-VTM-Het Laatste Nieuws. Pour tout dire, c’est un peu la quadrature du cercle. On le sait, la coalition mathématiquement la plus logique allierait le PS et la N-VA, respectivement les plus grands partis de Flandre et de Belgique francophone. Mais lorsqu’on interroge les sondés sur l’opportunité de cette coalition, ils répondent majoritairement par la négative : une personne sur deux refuse, et une personne sur trois seulement l’accepte. Le solde (22 %) ne s’intéresse pas à la question. C’est surtout côté francophone que cette alliance est taboue : 57 % des Bruxellois n’en veulent pas, et 55 % des Wallons.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct