Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

Woody Allen au «Soir»: «Tant que je pourrai tourner, je le ferai partout où je peux»

A peine a-t-il terminé le tournage de son nouveau film, Rifkin’s Festival, à San Sebastian en cette fin de mois d’août que Woody Allen se retrouve à Paris pour faire la promotion de son film précédent, Un jour de pluie à New York. S’il avoue être fatigué, il est néanmoins de très bonne humeur, ravi de l’accueil que lui réserve l’Europe. Car aux Etats-Unis, le réalisateur de 83 ans, auteur d’une cinquantaine de films en près de soixante ans de carrière, a été lâché par son distributeur Amazon suite aux accusations d’agressions sexuelles en 2018 par sa fille adoptive, Dylan Farrow, affirmant qu’il l’avait abusée en 1992, alors qu’elle avait 7 ans. L’affaire a été classée sans suite. Privé de salles en Amérique et de la promotion des acteurs – Timothée Chamelet et Rebecca Hall ayant décidé de reverser leur cachet à des associations de soutien aux victimes de viol et harcèlement –, le film nous emmène au cœur de New York pour une comédie romantique et charmante.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct