Ecarté par Nethys dans le dossier Voo, Telenet fait un appel du pied à Brutélé

Ecarté par Nethys dans le dossier Voo, Telenet fait un appel du pied à Brutélé
D.R

Si la direction de Nethys a maintenu la confidentialité totale autour de la vente de Voo au fonds d’investissement Providence, c’est, nous disait-elle dans l’interview qu’elle nous a accordée ce lundi, parce qu’elle craignait qu’en annonçant un deal trop rapidement, « un concurrent surenchérisse sur Brutélé pour paralyser la situation ». Rappelons que Voo appartient à la fois à Brutélé et Nethys et que l’accord de rachat avec Providence contient une clause suspensive permettant à ce dernier de racheter Voo à un prix bradé si Enodia – maison-mère de Nethys – ne réussit pas à racheter les parts des communes de Brutélé pour le 24 octobre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct