Théâtre: «Palace» revient? Appelez-moi le directeur!

La troupe de «
Palace
», avec Jean-Marie Gourio en chemise à carreau rouge et noir, un peu devant lui Jean-Michle Ribes, sous son chapeau bleu.
La troupe de « Palace », avec Jean-Marie Gourio en chemise à carreau rouge et noir, un peu devant lui Jean-Michle Ribes, sous son chapeau bleu. - Pascal Chantier

Il y a trente ans et quelques plumes, la télévision française était secouée par un petit tremblement de terre. Créée par Jean-Michel Ribes, qui s’était entouré à l’écriture de Roland Topor, Wolinski, Gébé, Jean-Marie Gourio, Willem et François Rollin, la série Palace débarquait – sur Canal +, puis France 2 - dans le salon des honnêtes gens en proposant un condensé d’humour absurde, de brèves de comptoir et de chorégraphies dignes du Lido. Au casting de cet ovni, la moitié du cinéma français défile. Des cadors, comme Jean Carmet, Jacques François, Jacqueline Maillan, Claude Piéplu, Pierre Arditi, Carole Laure, André Dussollier, Christian Clavier, Roger Hanin, Gérard Lanvin, Dominique Lavanant, Jean Yanne, Daniel Prévost ou, dans le rôle du directeur du Palace, Philippe Khorsand. Mais aussi des jeunes pousses, comme les Nuls (Alain Chabat, Chantal Lauby, Bruno Carette), Jean-Marie Bigard, Valérie Lemercier, François Morel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct