Wallons ou Bruxellois, les régionalistes en mode pause

Jean-Claude Marcourt (PS), Jean-Luc Crucke et Pierre-Yves Jeholet (MR), 
les Wallons les plus régionalistes ces derniers temps, se taisent... © Belga.
Jean-Claude Marcourt (PS), Jean-Luc Crucke et Pierre-Yves Jeholet (MR), les Wallons les plus régionalistes ces derniers temps, se taisent... © Belga.

Analyse

Où est passé le régionalisme ? Ne parlons pas des régionalistes. Le sondage Ipsos livré mardi (nos précédentes éditions) indiquait que, contrairement au courant d’opinion dominant en Flandre, 61 % des Wallons et la même proportion de Bruxellois souhaitaient « un retour à la Belgique unitaire ». La Belgique de papa est tendance au sud du pays. Ce n’est pas nouveau, il y a toujours eu chez nous un attachement à la Belgique, mais tout ça nous éloigne de la fameuse « affirmation de l’identité wallonne » – que n’a-t-on écrit à ce sujet… – comme de « l’émergence de l’identité bruxelloise », dont on fait grand cas depuis quelques années.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct