Double infanticide: «Il les a fait souffrir très fort pour me les arracher»

M
e
 Jean-Paul Reynders, l’avocat d’Eddy Michel. L’heure n’est pas encore à la plaidoirie... © Belga.
M e Jean-Paul Reynders, l’avocat d’Eddy Michel. L’heure n’est pas encore à la plaidoirie... © Belga.

L’ambiance qui régnait dans la salle de la cour d’assises de Liège, ce mardi, était très lourde lorsque les enquêteurs ont commencé leur descriptif, images à l’appui, de leur intervention du 30 septembre 2017. Le 112 avait reçu un appel du père d’Eddy Michel à 8 h 27 : « Mon fils a sans doute fait une connerie, il a ses vêtements tachés de sang, il a probablement tué ses enfants. »

Les services de secours étaient arrivés simultanément, ambulances, policiers, le peloton anti-banditisme était présent aussi, mais Eddy Michel n’était plus là, il avait pris la fuite à pied. En arrivant dans le salon, les premiers intervenants avaient remarqué les deux manteaux d’enfant – ceux laissés par Jules (6) et Timothé (4), trente minutes plus tôt ; dans la cuisine, le bloc à couteaux était vidé.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct