Visites domiciliaires: l’invitation émane de la commission Bossuyt et non de l’Office des étrangers

Visites domiciliaires: l’invitation émane de la commission Bossuyt et non de l’Office des étrangers

L’invitation envoyée à l’association des juges d’instruction pour faire connaître le 27 septembre prochain son avis sur le projet de loi relatif aux visites domiciliaires n’émane pas de l’Office des étrangers, a démenti mercredi le cabinet de la ministre en charge de l’Asile et la Migration, Maggie De Block, corrigeant une information de presse.

L’invitation provient de la Commission Bossuyt, qui avait été chargée par le gouvernement de l’évaluation de la politique de renvoi de la Belgique, dans la foulée du scandale des rapatriements de Soudanais l’an dernier.

Cet organe est «indépendant de l’Office des étrangers», souligne le cabinet De Block.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct