Sans Neymar, mais avec Sarabia, c’est un autre PSG

Sarabia (à droite) était une promesse du Real avant de se révéler à Séville à... 27 ans. @Reuters
Sarabia (à droite) était une promesse du Real avant de se révéler à Séville à... 27 ans. @Reuters

En marge du lassant feuilleton de l’été autour du Brésilien, Leonardo a construit une équipe, semble-t-il, plus logique que bling-bling.

À l’image du parcours chahuté de l’Espagnol Pablo Sarabia qui mesure, déjà, la chance qu’il a de jouer pour les champions de France. Suspendu initialement trois matches, Neymar rejouera plus tôt que prévu en Europe : le 22 octobre à… Bruges, après que le TAS ait réduit sa peine à deux journées…

Indésirable (pour une partie du Parc des Princes), Neymar a déjà trouvé la parade pour faire languir les supporters. Primordial pour sa première apparition de la saison, le Brésilien fera, contraint et forcé, l’impasse sur la réception du Real Madrid, ce mercredi, 4 jours après avoir régalé le parterre avec un but somptueux face à Strasbourg (1-0).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct