Grand format - Ambitieux, le rugby belge manque cruellement de moyens

Pour l’ouverture du championnat, dimanche dernier, l’Asub Waterloo (en bleu) s’est déplacé à Audenaerde. Le président waterlootois plaide pour une semi-professionnalisation de son sport.
Pour l’ouverture du championnat, dimanche dernier, l’Asub Waterloo (en bleu) s’est déplacé à Audenaerde. Le président waterlootois plaide pour une semi-professionnalisation de son sport. - Mathieu Golinvaux / Le Soir

Essai, mêlée, transformation, pénalité, ruck ou encore en-avant et bien sûr plaquage. Un vocabulaire qui ne parle pas énormément aux Belges. Bloquée depuis plusieurs années aux alentours de la 25e place mondiale et de la 11e place européenne, la Belgique n’est une fois encore pas qualifiée pour la Coupe du monde de rugby qui commence ce vendredi. Elle n’a jusqu’à présent jamais réussi à le faire. Pourtant, le rugby à XV belge existe depuis les années 30. En ce début de saison, la Fédération belge comptabilise 12.800 licenciés répartis dans 68 clubs, tous amateurs. Le coup d’envoi de la saison belge a d’ailleurs été donné ce dimanche 15 septembre. De quoi satisfaire Salvatore Zandona, le président de la Fédération.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct