De la charité à l’Etat-providence

L’histoire sociale l’a abondamment souligné : avant d’en arriver aux systèmes de protection sociale qui prévalent depuis la Seconde Guerre mondiale en Europe occidentale, l’assistance aux plus démunis fut longtemps une affaire de charité avec des institutions religieuses occupant un rôle central et des fidèles fortunés voyant dans le don un moyen commode de s’acheter une rédemption morale.

C’est au cours du XIXe siècle que différents glissements vont intervenir pour lentement faire évoluer la situation. Parmi ceux-ci figure la baisse de l’influence religieuse alors que la fin de l’Ancien Régime a balayé les cercles de solidarité existant par exemple au sein des corporations.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct