France: un maire décrète l’obligation «d’être en joie»

France: un maire décrète l’obligation «d’être en joie»

Le maire d’une petite ville de l’ouest de la France a officiellement décrété l’obligation pour ses administrés «d’être en joie» pendant une semaine en octobre, interdisant musiques tristes et livres qui se finissent mal, à l’occasion d’un festival local.

Maniant le langage propre à l’administration française, Freddy Riffaud, maire sans étiquette politique des Essarts-en-Bocage (9.000 habitants), a publié «un arrêté municipal officiel» portant sur la semaine du 5 au 11 octobre, lors de la première édition du festival de musique «Ville en joie».

«Considérant la vitesse à laquelle une émotion négative peut se répandre et faire des ravages» et «le risque élevé de mauvaise humeur à l’arrivée de l’automne et au taux d’ensoleillement moins important», l’élu demande «de ne laisser rentrer sur notre territoire (...) aucune personne qui pourrait faire barrage à l’expression de cette émotion (la joie)».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct