Les experts: «Rendre le consommateur plus vite accro à la nicotine»

Le diagnostic actuel est un diagnostic d’exclusion, au sens où toutes les causes connues de tels symptômes respiratoires aigus, comme une infection, une décompensation cardiaque, un cancer ou une maladie rhumatismale ont été exclus chez ces patients, dont la moyenne d’âge est très jeune, 19 ans. La seule chose qu’ils ont tous en commun, c’est d’avoir vapoté dans les trois mois qui précédaient leurs symptômes aigus et plus de 80 % des e-liquides comprenaient du THC ou du CBD, des substances actives du cannabis », jauge le professeur Sophie Gohy, pneumologue et tabacologue aux Cliniques Universitaires Saint-Luc (UCLouvain).

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct