Dominique Leroy, un départ chaotique mais un bilan positif pour Proximus

Dominique Leroy,  remerciée par le personnel de Proximus lors  de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi.
Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. - D.R.

Perquisitionnée à son domicile jeudi par la police judiciaire pour des soupçons de délit d’initié, conspuée par les syndicats qui avaient exigé et ont obtenu son départ immédiat alors qu’elle souhaitait seulement partir le 30 novembre… Le départ de Dominique Leroy ce vendredi contraste violemment avec son arrivée il y a cinq ans et demi à la tête de Proximus, lorsqu’elle avait été accueillie en sauveuse après les années troubles de l’ère Bellens. Un départ en demi-teinte qui ne doit pas occulter un bilan que la plupart des observateurs jugent positif.

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct