La Laver Cup, le nouveau jouet de Roger Federer

Après Prague et Chicago, c’est Genève qui accueille l’épreuve entre «
l’Europe
» et «
le Monde
», de vendredi à dimanche.
Après Prague et Chicago, c’est Genève qui accueille l’épreuve entre « l’Europe » et « le Monde », de vendredi à dimanche. - EPA

«  Bienvenue chez moi, dans mon émission… » : Roger Federer pourrait presque prendre la voix de feu Jacques Martin pour présenter son épreuve de ce week-end à Genève. Car c’est bien le Maître suisse qui est à l’origine de cette « Laver Cup », du nom de son illustre idole, Rod Laver, et produite par son propre agent, Tony Godsick. Et donc, à l’instar de la « Ryder Cup », la légende du tennis a imaginé une compétition où les meilleurs joueurs européens défient les meilleurs joueurs du reste du monde pendant 3 jours. Six joueurs dans chaque équipe emmenée par un capitaine (Borg pour l’Europe, McEnroe pour le reste du Monde), 4 matches par jour (3 simples et un 1 double), chaque rencontre rapporte un point le vendredi, deux le samedi et trois le dimanche. 24 points sont donc en jeu, la première équipe à 13, remporte l’épreuve.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct