Sécheresse: les cours d’eau tirent la langue

«
Ce sont surtout les cours d’eau qui sentent passer l’impact du manque de pluie. Les débits atteignent des niveaux historiquement faibles
», relève l’administration wallonne.
« Ce sont surtout les cours d’eau qui sentent passer l’impact du manque de pluie. Les débits atteignent des niveaux historiquement faibles », relève l’administration wallonne. - DOMINIQUE DUCHESNES

Le record de l’été 2018, la pire sécheresse dans notre pays depuis 1976, n’est pas atteint. Il n’empêche, la sécheresse que nous connaissons actuellement est exceptionnelle. Les pluies attendues la semaine prochaine devraient profiter à la végétation en surface. Captées par les couches superficielles du sol, elles impacteront peu les rivières et les nappes phréatiques.

La cellule sécheresse wallonne a fait le point jeudi matin sur la situation. Pas catastrophique à ce stade, mais tout le monde le reconnaît : les pluies seront les bienvenues. Mais surtout, une bonne recharge hivernale – de préférence supérieure à la moyenne – tomberait fort à propos.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct