La sortie très chahutée de Dominique Leroy

Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête.
Dominique Leroy, remerciée par le personnel de Proximus lors de son arrivée au siège de l’entreprise ce jeudi. Le parquet, lui, enquête. - D.R.

C’est ce qui s’appelle partir sur une fausse note. Alors que Dominique Leroy quitte Proximus ce vendredi après avoir été à sa tête pendant cinq ans et demi, on a appris jeudi soir que plusieurs perquisitions ont eu lieu en lien avec une instruction judiciaire la ciblant. Ces perquisitions ont eu lieu à son domicile, selon l’hebdomadaire Knack qui a révélé l’affaire ainsi qu’à son bureau dans les tours Proximus à Bruxelles. Le parquet de Bruxelles a confirmé ces perquisitions sans vouloir en dire plus sur les motivations.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct