«Le Forem a besoin d’une révolution copernicienne»

Marc Becker (à gauche) et Bruno Antoine se penchent sur l’avenir du Forem.
Marc Becker (à gauche) et Bruno Antoine se penchent sur l’avenir du Forem. - Pierre-Yves Thienpont

Rencontre

A l’instar de la FGTB (Le Soir 13 septembre), la CSC wallonne a passé au crible les accords de majorité en Fédération Wallonie-Bruxelles et surtout en Wallonie. « Pour la première fois, une déclaration de politique régionale s’inscrit dans une logique de transition juste », se réjouit Marc Becker, secrétaire national du syndicat chrétien. « J’espère simplement que ce qualificatif de “juste” ne sera pas oublié en cours de route. Je ne l’ai pas entendu dans le discours d’Elio Di Rupo aux Fêtes de Wallonie. A côté de l’économie et de l’écologie, le volet social ne doit pas être le parent pauvre de ces accords. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct