Tunisie: à 83 ans, Ben Ali quitte la scène

Sa fuite avait inauguré une transition démocratique.
Sa fuite avait inauguré une transition démocratique. - AFP

Zine el Abeddine Ben Ali est mort jeudi après-midi à l’âge de 83 ans à Jeddah, en Arabie saoudite, où il avait trouvé refuge après son départ le 14 janvier 2011. Sa fuite, alors qu’un soulèvement embrasait le pays depuis le 17 décembre, avait inauguré une transition démocratique et enclenché une série de révolutions dans le monde arabe.

Militaire, il avait gravi rapidement les étapes dans l’institution policière. Il est nommé ministre de la Sûreté en 1985, puis de l’Intérieur en 1986. A peine désigné Premier ministre, le 2 octobre 1987, il planifie le renversement de Habib Bourguiba, au pouvoir depuis 1956. Averti que le mouvement islamiste planifiait lui aussi un coup d’Etat avec des appuis dans l’armée pour le 8 novembre, il précipite sa manœuvre et, le 7 novembre, fait constater par un groupe de médecins l’incapacité du président à assurer ses fonctions. Son arrivée au pouvoir soulève un espoir de démocratisation après une interminable autocratie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct