Le théâtre belge, ce boys’ club très privé

Une vingtaine d’activistes du groupe F.(s) se sont invitées à la soirée d’ouverture du Théâtre de Poche.
Une vingtaine d’activistes du groupe F.(s) se sont invitées à la soirée d’ouverture du Théâtre de Poche. - D.R.

Samedi dernier, pour sa soirée d’ouverture, le Théâtre de Poche a eu droit à un fameux comité d’accueil : une vingtaine d’activistes du groupe F.(s) se sont invitées à la fête pour dénoncer la programmation inégalitaire du lieu. Déguisées en hommes, elles tenaient une banderole « Bienvenue au boys’ club » et brandissaient, résolument muettes, le message « Où sont les femmes ? », en référence à une saison nettement dominée par le masculin dans ce théâtre au cœur du bois de la Cambre : sur 10 spectacles, seulement un est mis en scène par des femmes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct