Anderlecht: à Bruges en victime presque consentante

@News
@News

Ce premier Bruges-Anderlecht de la saison n’a de « Topper » que le nom tant l’écart est abyssal après seulement sept journées entre les deux grands rivaux du championnat belge. Il est symbolisé par un chiffre : neuf. C’est l’écart en points entre les « Blauw en Zwart », qui sont deuxièmes du classement avec un match de retard, et les Mauves qui pointent au treizième strapontin de la D1A. C’est également la différence du nombre de buts marqués par les deux formations. Bruges a déjà fait trembler les filets à quatorze reprises alors que le Sporting n’a inscrit que cinq buts depuis le début de la saison. Neuf, c’est également une position sur le terrain qui symbolise également la différence entre Brugeois et Anderlechtois. Alors que Philippe Clement ne sait plus où donner de la tête pour former son trio offensif dont le poste d’attaquant tant il a le choix des armes, Vincent Kompany et son fidèle écuyer, Simon Davies, se remuent les méninges pour savoir quelle est la meilleure option à aligner sur le front de l’attaque.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct