L’illusion d’une libération de Dutroux

L’audience du 17 octobre concernera l’état psychiatrique de Dutroux.
L’audience du 17 octobre concernera l’état psychiatrique de Dutroux. - Reuters

La comparution de Marc Dutroux, le 17 octobre, saisie d’une réitération de sa demande d’une libération conditionnelle, laisse se répandre une nouvelle fois la crainte que le « monstre de Marcinelle » pourrait être libéré et se trouverait en situation de commettre d’autres crimes.

Cette crainte est infondée, tant l’état de Dutroux ne pourrait, malgré ses 23 ans de détention, avoir été « réparé ». Il faut se renvoyer aux expertises désolantes présentées au procès d’Arlon par ses psychiatres, les Drs Lavenne et Denys, le décrivant comme l’un des pires psychopathes de l’Histoire, à l’égal d’Eichmann (le planificateur de la Shoah), lui aussi diagnostiqué comme incurable.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct