Trump a fait pression sur l’Ukraine pour compromettre son rival démocrate Biden

Le chef de l’Etat américain a reconnu avoir évoqué « la corruption des Biden » lors d’un appel téléphonique le 25 juillet avec son homologue ukrainien.
Le chef de l’Etat américain a reconnu avoir évoqué « la corruption des Biden » lors d’un appel téléphonique le 25 juillet avec son homologue ukrainien. - Reuters

Et si cette fois, c’était la bonne ? » Presque un cri du cœur, la question posée par une présentatrice de CNN samedi matin a fait sourire aux Etats-Unis, où pas une semaine ne se passe sans qu’un scandale déclenché par Donald Trump n’incite les médias américains à prédire la chute inéluctable de celui-ci. Pour la énième fois, donc, une ténébreuse affaire incriminant le président américain, mais aussi le Démocrate Joe Biden et l’Ukraine semble devoir faire vaciller une administration présidentielle déjà fragilisée par d’innombrables controverses. Tout a commencé avec un article du Wall Street Journal, citant des fuites au sein des services de renseignement relatives à un échange téléphonique jugé dangereux de Trump avec un homologue étranger. Une communication au Congrès de l'inspecteur général des services de renseignement, Michael Atkinson, est prestement bloquée par la Maison-Blanche, mais les fuites s’enchaînent. L’entretien téléphonique en question, survenu le 25 juillet, concernait le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct